FAQ Amérindien pour les jeunes * Comment nous aider * American Indian tribes (en anglais)

˜Fiche de renseignement sur les Algonquins

Algonquin Information (English version)

Ces fiches pratiques pour les jeunes sont ajoutées sur notre site en réponse aux nombreux courriels que nous avons reçus de la part de jeunes personnes à la recherche d'informations sur les Algonquins pour des travaux scolaires. Nous encourageons les étudiants, spécialement les enfants plus âgés, à parcourir notre site internet central sur les Algonquins s’ils désirent obtenir des renseignements plus approfondis sur la tribu, mais voici nos réponses aux questions qui nous sont posées fréquemment par les enfants, avec des dessins sur les Innus et des liens que nous pensons convenir aux personnes de tout âge.


   La tribu des Algonquins

Comment prononce-t-on « Algonquin » ? Comment l’épelle-t-on ?
On le prononce Al-GON-kin. « Algonquin » est l’orthographe la plus courante, mais on peut souvent aussi trouver « Algonkin ». Les deux se valent—mais évitez d’orthographier le mot « Algonquien » ou « Algonkien », parce que cela désigne une famille entière de langues amérindiennes (y compris les Abénaki, les Cheyenne, et les Delaware) ! Les Algonquins sont seulement une des nombreuses tribus parlant l’algonquien, et ils ont une identité unique et un statut politique indépendant des autres.

Que veut dire le nom « Algonquin » ?
On ne sait pas de manière sûre l’origine du mot « Algonquin ». Était un mot utilisé par les explorateurs français. Les Algonquins se nomment eux-mêmes les Anishnabe, ce qui veut dire « le peuple au commencement » (le pluriel est Anishnabek). Cependant, les Algonquins utilisent Anishnabek pour nommer d’autres Indiens. Donc quand ils ne veulent désigner que leur tribu, ils utilisent « Algonquins » ou « Algonkins » pour se distinguer.

Où les Algonquins vivent-ils ?
Les Algonquins sont des autochtones originaires du sud du Québec et l’Est de l’Ontario, au Canada. Aujourd’hui, ils vivent dans neuf communautés au Québec et une dans l’Ontario.

Mais n’y avaient-ils pas d’autres Indiens algonquins dans l’Etat de New York ?
Non. D’autres tribus algonquiennes ont vécu à New York, mais jamais la tribu algonquine. C’est une erreur qui s’est produite à cause de l’orthographe similaire de ces mots. Parmi les tribus algonquiennes qui ont vécu à New York étaient présentes les tribus Mahican / Wappinger, Montauk / Shinnecock, et Munsee Delaware. Vous pouvez visiter about cette page sur les tribus indiennes de New York pour voir dans quelle partie de New York chacune de ces tribus vivaient.

Comment est organisée la nation indienne algonquine ? Comment les chefs sont-ils choisis ?


      drapeaux
Chaque communauté vit sur sa réserve. Les réserves sont des terres qui appartiennent à la tribu et qui sont légalement sous leur juridiction. Chaque tribu algonquine--connue comme un groupe ou Première Nation au Canada-- est politiquement indépendante et a ses propres dirigeants. Les Premières Nations algonquines ont leur propre gouvernement, lois, police et services, tout se passe comme s’il s’agissait d’un petit pays. Cependant, les Algonquins sont aussi des citoyens canadiens et doivent obéir aux lois canadiennes.

Le responsable de chaque groupe algonquin est appellé ogima ou ogema, ce qui est traduit par « chef » en Français. L’ogima était autrefois choisi par les membres du conseil tribal, souvent parmi les fils du dernier chef, les neveux ou les fils par alliance. Aujourd’hui les ogimas sont élus par les Algonquins, exactement comme les députés ou les maires.

Quelle langue le peuple algonquin parle-t-il ?
Quelques groupes parlent l’Anglais, et d’autres le Français. Environ la moitié de la population algonquine parle leur langue natale l’Algonquin. L’Algonquin est une langue musicale qui a des verbes compliqués avec beaucoup de particules. Si vous voulez apprendre facilement un peu de mots algonquins, « kwey » qui rime avec « lait » est un mot de salutation, et « meegwetch » veut dire « merci ». Vous pouvez entendre une femme algonquine parler sa langue natale ici et voir une image d’un glossaire algonquin ici.

Comment était la culture algonquine autrefois ? Qu’en est-il maintenant ?
Voici un lien à la page d’accueil du conseil tribal national algonquin. Vous pouvez trouver des renseignements sur trois communautés algonquines d’hier et d’aujourd’hui.

Comment les enfants indiens algonquins vivent-ils et que faisaient-ils autrefois ?

      poupée
Ils font le même genre de choses que font les autres enfants, à savoir jouer entre eux, aller à l’école, et aider aux travaux de la maison. Beaucoup d’enfants algonquins aiment aller chasser et pêcher avec leur père. Autrefois, les enfants indiens avaient plus de tâches ménagères et moins de temps pour jouer, exactement comme les enfants des colons. Mais ils avaient vraiment des jouets, des jeux et des poupée, comme cette poupée datant du 18ème siècle dans un « cradleboard » miniature. Cela veut dire un berçeau portable réalisé avec des sacs en toile ou de tissu et dont l'intérieur est garni de mousse, qui peut être remplacée dès qu'elle est salie. Les mamans algonquines, comme beaucoup de mamans amérindiennes, portaient leur bébé dans des cradleboards dans leur dos—une habitude que beaucoup d’Américains ont adopté maintenant. Voici une photographie jolie d’enfants indiens algonquins dans leurs cradleboards sur ce site.

Quels étaient les rôles des hommes et des femmes algonquins ?
Les femmes algonquines cueillaient les plantes comestibles et s’occupait en grande partie de la garde des enfants. Les hommes étaient des chasseurs et quelquefois partaient en guerre pour protéger leurs familles. Les femmes et les hommes participaient à la narration des contes, à la confection des œuvres d’art et à la musique, et la médecine traditionnelle. Autrefois, le chef indien algonquin était toujours un homme, mais aujourd’hui une femme peut être aussi chef également.

Dans quel type de maisons les Algonquins vivaient-ils autrefois ?

 wigwam en Ontario
Les Algonquins ne vivaient pas dans des tentes. Pendant la plupart de l’année ils vivaient dans villages dont l’emplacement était fixé et qui regroupaient des maisons en écorce de bouleau, appellées waginogans ou wigwams. Pendant l’hiver, le village se séparait pour des excursions de chasse et des familles construisaient des wigwams en forme de cône plus petits, et réalisés aussi en écorce de bouleau.

Aujourd’hui, les Amérindiens construisent seulement une maison en écorce de bouleau pour s’amuser ou pour faire revivre leur héritage. La plupart des Algonquins vivent dans des maisons modernes ou des immeubles résidentiels, exactement comme vous et moi.

A quoi ressemblaient les vêtements des Algonquins ? Est-ce qu’ils portaient des coiffures de plumes et avaient-ils le visage peint ?

Chef Rocky Boy


    mocassin
Les femmes algonquines portaient des robes longues avec des manches détachables et les hommes portaient des pagnes et des jambières. Les femmes et les hommes portaient des mocassins aux pieds et des capes en cas de mauvais temps. Plus tard, les Algonquins ont adapté des vêtements européens comme et les vestes, en les décorant de motifs élaborés. Le chef Ojibway à gauche porte le même style de vêtement que les hommes algonquins portaient autrefois. Voici d’autres images d’ Ojibway et d’autres styles de vêtement algonquin, et des photographies et des liens sur les vêtements amérindiens en général.

Quelques guerriers algonquins rasaient leur tête dans le style Mohawk, en utilisant de la graisse pour raidir leurs cheveux pour qu’ils tiennent touts droits. Autrement, les femmes et les hommes algonquins coiffaient leurs cheveux en longues nattes. Quelques hommes portaient un « roach » de porc-épic accompagné d’une plume. (Ces roach étaient faits en poils de porc-épic, pas de plumes acérées !). Dans les années 1800, quelques chefs algonquins commencèrent à porter des coiffes de plumes comme leurs voisins les Sioux. Les Algonquins peignaient leur figure et leurs bras en couleurs claires. Ils utilisaient différents motifs pour la peinture de guerre et les décorations festives. Quelques hommes algonquins portaient aussi des tatouages tribaux élaborés.

Aujourd’hui, quelques Algonquins portent encore des mocassins ou une chemise orné de perles, mais ils portent des vêtements modernes comme des jeans au lieu de pagnes … et ils portent des plumes sur leur tête seulement des occasions spéciales comme une danse.

Quel était le mode de transport des Algonquins quand il n’y avait pas de voitures ? Est-ce qu’ils pagayaient en canoë ?

         canoë
Oui – La tribu des Indiens algonquins était connue pour leurs canoës en écorce de bouleau. Ces images de canoë mettent en parallèle des canoës avec des étraves droites avec des styles de canoë des autres tribus. La pratique du canoë est encore populaire chez le peuple algonquin aujourd’hui. A travers les terres, les Algonquins utilisaient les chiens comme animaux de trait (Il n’y avait pas de chevaux en Amérique du Nord jusqu’à ce que les colons les importent d’Europe). Les Algonquins utilisaient des luges et des raquettes pour les aider à voyager en hiver.

Aujourd’hui, bien sur, les Algonquins utilisent aussi des voitures … et les personnes qui ne sont pas des autochtones utilisent aussi des canoës.


          chasseurs
Quelle était la nourriture des Algonquins quand il n’y avait pas de supermarchés ?
Les Algonquins étaient des chasseurs cueilleurs semi nomades. Cela veut dire qu’ils ne pratiquaient pas beaucoup l’agriculture, et se déplaçaient souvent lorsqu’ils réunissaient de la nourriture pour leur famille. En dehors du poisson et de la viande, les Algonquins récoltaient des baies et des plantes sauvages pour les manger. Ils faisaient aussi du commerce avec les tribus voisines pour obtenir du blé, et faisaient du sirop d’érable à partir de la sève des arbres.

Quelles étaient les armes des Algonquins et leurs outils autrefois ?
Les chasseurs et les guerriers algonquins utilisaient des arcs et des flèches, des lances et des couteaux. Les chasseurs construisaient aussi des pièges comme ceux dessinés sur cette image pour attraper des cerfs et d’autres gibiers. Les pêcheurs algonquins utilisaient des lances dentées pour harponner du poisson soit de leurs canoës, soit à travers des trous dans la glace, au lieu de pêcher avec des hameçons.

A quoi ressemblaient les arts et les métiers des Algonquins ?

        vannerie
Les artistes algonquins étaient connus pour leur travail des perles et la vannerie. Comme d’autres Amérindiens de l’Est, les Algonquins travaillaient aussi la wampum à partir des perles blanches et violettes des coquilles. Les perles de wampum étaient commercialisées comme monnaie d’échange, mais elles étaient encore plus importantes comme matériel d’art. Les conceptions et les images sur les ceintures de wampum racontaient souvent une histoire ou représentaient la famille d’une personne. Aujourd’hui, les Algonquins pratiquent aussi de l’art contemporain comme la peinture à l’huile. Vous pouvez visiter ce site pour voir les photographies des peintures algonquines.

Quels autres Amérindiens ont croisé la route de la tribu des Algonquins ?
Les Algonquins étaient proches des tribu Ojibway et Ottawa, qui étaient habituellement leurs alliés. Ils avaient aussi des relations amicales avec les Hurons. Les Algonquins combattaient souvent les tribus iroquoises, mais ils n’étaient pas en guerre contre eux, ils étaient des partenaires commerciaux. Les Algonquins troquaient des ceintures de castor et d’autres fourrures en échange du blé iroquois et du tabac du sud.

Quel genre d’histoires les Algonquins racontent-ils ?
Il y a beaucoup de légendes et de contes de fée traditionnels algonquins. Les contes et les histoires occupent une place très importante dans la culture indienne algonquine. Voici une légende algonquine sur le coucher de soleil.

Qui étaient des Indiens algonquins célèbres ?
La star de hockey Gino Odjick est un Algonquin de Kitigan Zibi. Voici un site qui lui est consacré. Odjick est aussi actif dans la lutte contre l’abus d’alcool parmi les jeunes des Premières Nations. Voici un article sur çà.

Qu’en est-il de la religion algonquine ?
Désolé, on ne peut pas vous aider dans tout ce qui a trait à la religion. Les religions sont trop compliquées et un sujet trop délicat, rendant impossible toute description satisfaisante en quelques phrases et nous tenons à n'induire personne en erreur. Vous pouvez visiter ce site pour apprendre plus sur les traditions religieuses des Algonquins.

Pouvez-vous me recommander un bon livre à livre ?
Il est dur de trouver un bon livre sur les Algonquins parce que es personnes sont induites en erreur à propos du nom. Kipawa vous donne un bon aperçu sur la nation algonquine d’aujourd’hui, mais il est épuisé. The Algonquins est un bon recueil d’essais avec des renseignements intéressants sur le peuple algonquin d’hier et d’aujourd’hui, mais cela peut être dur à lire pour des enfants.

Nous ne recommandons *pas* Légendes algonquines de Charles Leland. Ce sont des histoires sur les Wabanaki, pas sur les Algonquins, et l’auteur les a réécrites de manière infidèle, en ajoutant des personnages nouveaux non traditionnels. Nous ne recommandons *pas* également Native New Yorkers ou No Word For Time par Evan Pritchard, parce que les livres confondent les Algonquins avec d’autres nations indiennes distinctes et contiennent trop de renseignements incorrects sur les langues algonquines (regardez ici et ici pour des critiques plus détaillées). Et bien que Le dernier Algonquin soit un bon livre, c’est sur un homme wecquaegeek (wappinger), pas un Algonquin.

How do I cite your website in my bibliography?
Vous devez demander à votre professeur le format qu’il ou elle veut utiliser. Nos noms sont Laura Redish et Orrin Lewis et le nom de notre site est Native Languages of the Americas (langues amérindiennes). Ce site a été créé en 1998 et mis à jour en 2007.

Merci pour votre intérêt pour le peuple algonquin et leur langue !


Retour à la page d’accueil Faits amérindiens relatés pour les jeunes
Go to the English-language homepage for American Indian languages




Voulez-vous soutenir le travail de notre organisation en faveur des langues amérindiennes menacées?

ou achetez quelques livres par ce lien: